Le Mont Blanc

Maladies dues au froid

Problèmes et malaises provoqués par la température

Chandelles de glace

Hypothermie :

Abaissement de la température corporelle qui ne concerne pas uniquement une partie du corps en particulier. Dans ce cas, le froid provoque une contraction des vaisseaux sanguins de tous les organes qui, à cause du manque de sang, subissent des lésions et ne peuvent donc plus assurer leurs fonctions vitales. Un état d'hypothermie prolongé provoque souvent le décès du blessé.

Outre le vent et l'humidité, également causes des gelures, l'hypothermie peut-être provoquée par:

  • Fatigue physique;
  • Alimentation insuffisante;
  • Abus de boissons alcoolisées

Les principaux symptômes sont:

  • Sensation de fatigue physique extrême;
  • Torpeur psychique (somnolence irrésistible) et confusion mentale;
  • Température corporelle extrêmement basse;
  • Pâleur extrême;
  • Respiration très ralentie;
  • Fréquence cardiaque ralentie (jusqu'à 30-40 battements par minute).

De 37° à 35° C

Pas d'hypothermie

Frissons intermittents, conscience conservé

De 35° à 32° C

Hypothermie modérée

Frissons permanents, conscience conservé

De 32° à 28° C

Hypothermie sévère

Arrêt des frissons, hallucinations, délire et perte de conscience

De 28° à 25° C

Hypothermie majeure

Inconscience/cœur battant, pouls régulière mais lent, rigidité

En dessous de 25° C

Hypothermie létale

Coma, état de mort apparente, arrêt cardiaque, pas de pouls ressenti

 Attention: ne jamais donner de boissons alcoolisées au blessé et ne pas le masser

Comment intervenir

  • Appeler les secours;
  • Isoler le blessé du sol;
  • Réchauffer lentement et progressivement le corps en commençant par la poitrine, en associant le réchauffement externe au réchauffement interne à l'aide de boissons chaudes (uniquement si le blessé est conscient).
Gelure:

Pour préserver la chaleur des principaux organes internes indispensables à la vie, notre corps sacrifie ses zones périphériques, qui, pour être réchauffées, exigent une dépense d'énergie (et donc de calories) supérieure: doigts de pieds, des mains, pointe du nez, oreilles.

Le froid contracte les vaisseaux sanguins, réduisant ainsi sensiblement la quantité de sang qui arrive aux tissus, lesquels se refroidissent très rapidement. Attention: l'utilisation de chaussures étroites et d'une double paire de chaussettes est souvent l'une des causes secondaires de la congélation des pieds: les doigts de pied sont serrés et ne peuvent donc ni bouger ni s'activer (effet "pompe" que toute contraction musculaire implique), la circulation ralentit engendrant ainsi une baisse de température.

Les vaisseaux sanguins sont de ce fait endommagés et une petite quantité de plasma en sort, ce qui entrave l'arrivée d'oxygène aux tissus. En outre, l'eau présente dans les cellules se transforme en petites aiguilles de glace qui provoquent une lésion des tissus.

Les principaux symptômes sont:

  • douleur et fourmillement suivis par une diminution de la sensibilité tactile (et diminution de la douleur) avec perte de couleur et refroidissement important (gelure du Ier Degré);
  • apparition d'ampoules de couleur rouge violacée qui s'ouvrent facilement en créant une plaie superficielle (gelure du IIème degré).

Comment intervenir:

  • Appeler les secours;
  • Ne pas frotter ni masser la zone concernée (risque d'augmenter les lésions des tissus)
  • Ne pas appliquer de pommades ou de poudres, généralement inutiles voire même souvent nocives
  • Ne pas faire marcher le blessé si la gelure attaque les membres inférieurs: la réapparition de gelures sur une partie du corps revascularisée peut avoir des conséquences très graves; en outre, une circulation ayant disparue ne peut être réactivée par le mouvement
  • Enlever les vêtements éventuellement humides ou comprimant la partie du corps concernée
  • Réchauffer graduellement (jamais rapidement!) la partie du corps atteinte par la gelure avec des compresses chaudes ou en la baignant dans de l'eau entre 38° et 42°
  • Couvrir les plaies et les ampoules avec des compresses stériles et les bander, sans serrer

Onglée :

L'onglée ou la « débattue » n'est pas une gelure mais le phénomène de revascularisation brutale des doigts après un début de gelure. C'est très douloureux et il faut savoir attendre de longues minutes avant de pouvoir reprendre l'activité, mais il n'y a pas de risque immédiat.

Il se produit souvent lors d'un changement de température corporelle avec un forte gradient entre le corps et les extrémités.

La meilleure défense contre l'onglée est de changer rapidement de sous-vêtements avant de se refroidir.

Engelure :

L'engelure est une maladie chronique qui survient en milieu froid et humide et qui se traduit par l‘apparition de papules rouges et des démangeaisons, plus souvent au niveau des pieds.

Le meilleur moyen de s'en préserver est de garder les pieds au sec et d'éviter les chaussures peu transpirantes. Pour la prévenir on peut talquer régulièrement les pieds et sécher les extrémités, à la limite on peut prévoir un bain de permanganate de potassium.