Projet au Tour du Mont-Blanc

Les traumatismes

Entorses, fractures, luxations. Les principaux traumatismes chez le randonneur

Boite de premiers secours

Entorses

L'entorse, c'est-à-dire la lésion de la structure de l'articulation suivie par un gonflement provoqué par l'hémorragie du traumatisme, est un accident relativement fréquent dans la pratique des activités à l'air libre.

Les extrémités des os sont maintenues par un système complexe de tissus mous (les ligaments et les capsules) servant à l'alignement des têtes articulaires, à permettre certains mouvements et à en empêcher d'autres. Lorsque l'os est violemment poussé contre la capsule, celle-ci subit une élongation ou une déchirure et des lésions plus ou moins graves (contusion, rupture du ligament, fracture de la malléole).

Les principaux symptômes sont:

  • Douleur au niveau de l'articulation;
  • Gonflement et apparition d'une couleur bleuâtre de la peau au niveau de l'articulation;
  • Dans les cas les plus graves, instabilité de l'articulation, avec mobilité excessive de la partie libre du membre.

Comment intervenir:

  • Appeler les secours;
  • Immobiliser la partie libre du membre;
  • Appliquer des compresses froides le plus vite possible;
  • Si la douleur est aiguë, recourir à des médicaments analgésiques.

Fractures

Rupture partielle ou totale d'un segment osseux. Pendant les excursions, les fractures des membres sont les plus fréquentes, et peuvent être simples, comminutives, ou ouvertes: dans le premier cas, la fracture présente une seule cassure, nette et précise sans déplacement de l'os, dans le second, la fracture est complète, l'os s'est cassé en plusieurs fragments, dans le troisième cas, l'extrémité ou les extrémités de l'os fracturé ont  déchiré la peau (muscles, peau) et sortent à l'extérieur (il s'agit donc d'une fracture associée à une blessure).

Les symptômes des fractures simples et comminutives sont:

  • Douleur spontanée, par pression, lorsque le blessé essaie de bouger seul ou aidé par le secouriste;
  • Apparition, au bout de quelques minutes, d'un gonflement et d'une coloration bleuâtre de la peau au niveau de la fracture;
  • Souvent, difformité du tronçon osseux fracturé (fracture comminutive);
  • Impossibilité de déplacer le membre ou le segment fracturé (dans le cas d'une fracture complète).

Comment intervenir:

  • Appeler les secours;
  • Évaluer la possibilité de transporter le blessé;
  • Éliminer tout ce qui comprime le membre blessé (par exemple les chaussures) avant qu'il n'enfle;
  • Immobiliser les os fracturés, sans tenter de les réaligner au cas où il s'agirait d'une fracture compliquée;
  • S'il s'agit d'une fracture ouverte, désinfecter la blessure et la recouvrir de gaze stérile, sans tenter de remettre en place les morceaux d'os ayant perforé la peau.

Luxations

L'articulation est formée de deux extrémités d'os opposées, réunies entre elles par la capsule articulaire. La luxation est un déboîtement de la capsule articulaire sur l'une des deux extrémités et  son déplacement hors de son siège d'origine.

Les luxations les plus fréquentes sont celles de l'épaule mais touchent également le coude ou la rotule.

Les symptômes de la luxation sont:

  • Semblables à ceux de la fracture simple mais localisés au niveau d'une articulation.

Comment intervenir:

  • Appeler les secours;
  • Ne pas tenter de remettre l'os en place;
  • Immobiliser l'articulation.

Traumatisme crânien

Tout traumatisme crânien, même apparemment bénin, peut avoir de graves conséquences qui se manifestent après un certain temps. Il  faut donc considérer toutes les victimes d'un traumatisme crânien comme des blessés graves et les transporter à l'hôpital.

Au cas où le blessé s'opposerait à son hospitalisation, il ne faut pas exclure qu'il soit lui-même, en raison du traumatisme, incapable d'évaluer correctement ses propres conditions physiques.

Les symptômes les plus importants sont:

  • Perte de connaissance, absence de réponse aux stimulations extérieures;
  • Altération de la conscience: absence de réponse cohérente aux questions du secouriste et désorientation;
  • Perte de mémoire sur ce qui s'est passé;
  • Agitation;
  • Convulsions, vertiges, nausées;
  • Perte de sang par les oreilles;
  • Signes de paralysie des membres;
  • Arrêt cardiorespiratoire.

Comment intervenir:

  • Appeler les secours;
  • Application de glace ou de neige sur la tête;
  • Placer le blessé avec la tête en amont;
  • Ne pas donner à manger ou à boire (risque de vomissements et de suffocation);
  • Éviter tout mouvement du cou (possibilité de lésion vertébrale non diagnostiquée).